choisir son logiciel de montage

Lorsqu’on s’attaque aux arts numériques, un des principaux médias utilisés est la vidéo. D’abord analogique, celle-ci est désormais entièrement gérée par des chaînes de production informatisés. Ainsi, on ne compte logiciels de montage qui occupent le marché. Dans cet article, nous vous proposons un résumé des principales applications de montage vidéo.

Les équipes d’amock.fr nous ont aidé pour constituer cette liste.

montage vidéo adobe premiere

Première Pro, le fleuron de la Suite Adobe

S’il y a un éditeur qui est incontournable dans le monde de la production numérique c’est bien Adobe. Le Californien s’est imposé dans le monde de la retouche photo (Photoshop), des effets-spéciaux (After Effects) et du montage vidéo.

Il entretien aujourd’hui une position dominante sur le marché en étant utilisé aussi bien par les grands studios que par les amateurs.

Très complet, le logiciel demande un coup de prise en main. Une fois qu’on a commencé à prendre goût aux raccourcis clavier, les processus de montage deviennent de véritables parties de plaisir.

Premiere existe en version Pro ou grand public (Elements). Il est accessible en abonnement mensuel ou annuel.

Son autre point fort : la grande variété de plugins qui permettent d’augmenter les fonctionnalités de l’outil et sa très bonne intégration avec les autres logiciels de la suite Adobe Creative.

Final Cut Pro : le montage vidéo par Apple

final cut pro

Final Cut Pro n’est pas la seule proposition de la marque à la pomme dans le monde du montage vidéo. Apple propose en effet un logiciel gratuitement avec ses Mac, iPad et iPhone : le célèbre iMovie. Ce dernier conviendra aux utilisateurs les moins exigeants qui souhaitent simplement faire des cuts et de petites transitions entre les plans.

Final Cut Pro est dans la même catégorie que Première. C’est une solution complètement intégrée de post-production allant du montage aux effets-spéciaux (grâce à Motion notamment) en passant par le mixage et l’étalonnage.

Pour preuve, il est utilisé dans une partie des plus grands studios du monde.

Comment trancher entre Adobe et Apple ? Le second n’existe que sur Mac. Ensuite, c’est surtout une question d’habitude et de préférences tant les deux logiciels de montage offrent tous les deux d’excellentes prestations. Contrairement à Premiere, FCP intègre toute la chaîne de post-production dans un seul logiciel.

Une autre différence notable c’est au niveau du prix : la licence s’obtient sous la forme d’un achat unique avec un paiement de 300€.

Da Vinci Resolve : pour les amateurs d’effet spéciaux

Qui a dit que les logiciels de montage devaient absolument être cher et même payant ? Da Vinci Resolve de Blackmagic Design est un logiciel de montage gratuit et pour autant très performant. Un peu moins facile d’accès technique que les deux précédents, il est plutôt tourné vers l’étalonnage et les effets visuels numériques.

Il est également utilisé par de grands studios pour sa puissance et son niveau de réglages possibles.

Si vous avez le courage de vous former sur cette application, c’est une excellente option, très puissante et évolutive.

Open Shot Video Editor : l’outsider Open Source

Le montage vidéo n’est pas un monde exclusivement dicté par des grands studios logiciels. Si pendant longtemps les ressources nécessaires pour concevoir un tel  outil nécessitaient d’importantes puissances de calcul, ce n’est plus forcément le cas aujourd’hui.

Pour preuve, Open Shot Video Editor n’a pas à pâlir face aux mastodontes du marché. Ce logiciel open source propose toutes les fonctionnalités qu’un artiste numérique qui souhaite s’atteler à la vidéo puisse chercher.

Il intègre une solution de montage par cut des plus classiques. Mais cela ne s’arrête pas là. On note notamment des fonctionnalités bien plus avancées telles que :

  • Une bibliothèque poussée de transition ;
  • Des solutions d’effets spéciaux (filtres, animation 3D…à dignes d’une production professionnelle, régulièrement améliorée par la communauté ;
  • Une interface d’export des vidéos avancée ;
  • Des systèmes complets de gestion des titres ;
  • Un outil d’étalonnage.

Le grand avantage de ce logiciel est bien entendu le fait qu’il soit open source et contrairement à Da Vinci Resolve, il est également assez simple à prendre en main.

Bien entendu, dans cet article nous ne traitons pas de tous les logiciels et nous sommes concentrés sur quelques acteurs majeurs de cet univers dynamique.

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pourrez consulter des éditeurs comme Pinnacle, la Suite Sony Vegas ou encore Power Director.

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *